Témoignage de bonheur

Bonjour à tous,

Je viens ici témoigner du bonheur et du soulagement ressentis depuis quelques jours du fait de la découverte de mon homosexualité.

Commençons par le début : je suis une femme de bientôt 30!ans, la vie a plutôt été agréable pour moi. Je viens d’une famille aimante, aisée, catho et d’un bon niveau culturel. J’ai fait des études de droit et suis devenue avocate sans grande difficulté.

Une chose me manquait, une sorte d’impossibilite mentale à établir une relation stable avec un homme.

Mes amis hommes sont essentiellement gays. J’ai eu une relation longue avec un homme que j’aimais mais que j’ai quitté.

Par la suite, je n’ai connu que des histoires de courte durée, et j’éprouvais une impossibilité à tomber amoureuse. Je n’arrivais pas à m’attacher, je trompais parfois mes copains sans même comprendre pourquoi.

Il y a quelques mois, j’ai rencontré dans le cadre pro une femme plus âgée que moi. J’ai commencé à l’admirer pour son indépendance d’esprit, pour son humour, pour son intelligence.

Depuis quelques semaines, cette admiration a évolué de manière obsessionnelle sans que je ne m’en aperçoive au début. Puis l’évidence est intervenue quand elle m’a touché la main, j’ai ressenti un raz de marée d’emotion, j’avais envie de rire, pleurer, hurler en même temps. J’ai fait preuve de dignité et lui ai juste souri.

A ce moment là, j’ai compris que ces échecs avec les hommes ne sont dus ni à eux, ni à moi. Ils étaient simplement le résultat d’une incompatibilité refoulée loin, loin, loin dans mon inconscient.

Je n’avais jamais ressenti de réel désir pour une femme, bien qu’il pouvait m’arriver de trouver une femme jolie. Ce désir est arrivé aussi soudainement que cette rencontre. Je suis effrayée par le coming out qui reste à venir, mais tellement heureuse de comprendre ce qui me bloquait.

J’ai la sensation d’avoir enfin réuni mon conscient et mon inconscient, d’être en paix et en vérité avec moi-même.

Je souhaite à tout le monde cette joie que je ressens aujourd’hui.

Salut, je viens de lire ton post et je suis plus ou moins dans la même situation en ce moment, je sais que je suis attirée par les femmes depuis mon adolescence, seulement lors de ma première relation avec ma première copine, les moqueries et les insultes diverses m'ont beaucoup affectées. Alors je suis sortis exclusivement avec des hommes mais je n'arrivais à tomber amoureuse je le pensais au début mais en fait non, c'est plus une relation amicale, et cette année étant avec un homme depuis un an maintenant j'ai commencé à me sentir mal dans ma peau comme si il me manquait quelques chose et que je n'était pas comblée... de plus je suis depuis cela incapable d'avoir des relations intimes avec les hommes J'ai été attirée par les femmes de plus en plus... Je pense avoir refoulé le fait que je sois lesbienne qu'en pense tu ?

Vous devez vous authentifier pour pouvoir participer