Comment avouer sa homosexualité à ses parents et ses amis

Bonjour 'j'ai besoin d'aide je sais pas comment dire a mes parents que je suis lesbienne... Et à mes amis aussi. Ils m'ont dit qu' ils n'aimaient pas les lesbienne du coup j'ai peur de finir sans amis... Et voilà...

Bonjour senocep, Pour ce qui est de tes parents il y a plein de manière de le faire: faire une grande annonce, le glisser dans la conversation tel un ninja, laissez un post it sur le frigo, laissez une lettre alors que tu n'es pas à la maison (ce qui leur permet d'ailleurs de réfléchir à tout ça le temps que tu rentres comme ça quand vous en parlerez ils ne seront pas "à vif") voir même juste par SMS (en envoyant un meme par exemple c'est très drôle même si je te l'accorde cela demande un petit niveau de confiance en soi). Après le problème du coming out c'est souvent psychologique. Ce n'est pas tant comment le faire que comment oser le faire. Si tu es de type timide le fait de l'écrire semble plus judicieux (j'ai fais ça personnellement). Je te conseille d'ailleurs de te renseigner subtilement sur leur avis sur les LGBT avant ton coming out pour savoir un peu à quoi t'attendre. Et enfin parlez en après ! La communication ! Beaucoup trop de coming ressemble à "papa, maman je suis [inséré orientation sexuelle ou identité de genre]! -.... Quoi ?..." Et s'achève sur un silence lourd et gênez. Non non non mieux vaut insister une fois leur expliquer tout de A à Z et répondre à leurs questions dans une LONNNNGUE et probablement lourde discussion plutôt que de laissez traîner l'information, que personne ne sache quoi dire ou faire et que t'es parents finissent par penser que c'est "jUStE unE PhASe". Bref mais les choses au clair une bonne fois pour toute pour éviter la confusion avenir Pour tes amis maintenant et bien... Techniquement tu peux faire comme avec tes parents (dans le sens où c'est la même démarche) mais vu ce que tu m'en dis ça m'a l'air complexe. J'ai cependant quelques idées. Tu peux dans un premier temps le dire à un seul de tes amis qui pourrait être plus ouvert et vous pouvez discutez de comment faire. Tes amis t'ont dit qu'ils n'aimaient pas les lesbiennes mais peut être qu'ils n'en connaissent pas et sont donc pleins de préjugés/cliché et que donc quand tu leur diras ils se rendront compte que tu es quelqu'un de bien et que ton orientation ne change rien à ta personnalité, dans ce cas comme avec tes parents explique leur répond à leur question, oui s'est éprouvant et cela demande de la patience mais au moins se sera régler. Dans le cas où ils réagiraient ce qui est... fort possible vu ce que tu me dis, je ne te conseille pas de rester en relation avec eux (désolée si je suis trop franche). Tu dis avoir peur de n'avoir pas d'amis mais est ce que tu préfère ne pas avoir d'amis ou avoir des amis qui ne t'accepte pas pour ce que tu es ? Et puis si tu perds ses amis tu ne FINIRAS PAS SANS AMIS ça prendra peut être un peu de temps mais tu trouvera des gens bien qui t'aimeront et t'accepteront, on est 7 milliard sur terre, ça en fait du monde à rencontrer ! Tu peux même faire ça en avance : trouver un groupe avec qui tu te sens à l'aise à propos de ta sexualité tout en restant avec des amis actuels comme ça si tu fais ton coming out et qu'il ne t'acceptent pas tu auras des gens envers qui te tourner et si ils t'acceptent bah t'auras encore plus d'amis ! C'est tout bénef je pense Je tiens à préciser que mes conseils sont pour un coming out mais que tu n'ai ABSOLUMENT PAS obligée d'en faire un, tu peux parfaitement juste faire ta vie et un jour leur présenter ta petite amie et ils devront bien si faire. J'espère que j'ai pu t'aider en tout cas et que ta situation sera plus sereine bientôt

Merci vraiment énormément pour tout ça et je dois te dire que je l'ai dit à mes amis, et ils ont bien réagi.... Ouf ! Mais oui il reste mes parents j'ai " commencé" à faire une lettre mais je l'ai est toutes jeté (j'ai un gros problème de confiance en moi...) mais ma mère m'a annoncé qu'elle n'avait rien contre les LGBT. J'étais rassuré mais de dire à sa mère que sa fille est bi je ne sais pas trop comment elle va réagir mais merci vraiment beaucoup pour tes conseils !!!

De rien ! Je suis contente que tes amis l'ai bien pris ! Et tu as l'air bien partie pour tes parents ! (ta maman en tout cas) Et pour les problème de confiance en toi, on est tous passés par là t'en fais pas et moi j'ai confiance en toi (oui on se connaît pas ET ALORS ??) . De toute façon tu as tout le temps du monde, rien ne urge alors respire, concentre toi sur ta vie, ton éducation, tes passions, bref ce qui t'intéresse. Et tu trouveras les bons mots (à l'oral ou à l'écrit) au bon moment. Keep it up!

Bonjour Je sais pas trop par où commencer mais pour faire simple j'ai un ami trans. Il l'a dit à moi et à pas mal de ses amis mais le plus gros problème c'est ses parents. Il leurs a annoncé mi décembre et depuis y a un blanc constant (surtout avec sa mère). C'est dernier temps avec le confinement c'est vraiment pas facile pour lui et il pensais déjà au suicide (je suis encore sous le choc il nous l'a dit que très récemment alors que ça fais des mois qu'il a commencé à y penser). Mais donc je voudrais savoir si vous avez des idées pour brisé la glace avec sa mère ou au mois comment je peux lui remonter le moral (parce que à part lui dure de tenir que l'avenir sera meilleur el'

Bonjour Je sais pas trop par où commencer mais pour faire simple j'ai un ami trans. Il l'a dit à moi et à pas mal de ses amis mais le plus gros problème c'est ses parents. Il leurs a annoncé mi décembre et depuis y a un blanc constant (surtout avec sa mère). C'est dernier temps avec le confinement c'est vraiment pas facile pour lui et il pensais déjà au suicide (je suis encore sous le choc il nous l'a dit que très récemment alors que ça fais des mois qu'il a commencé à y penser). Mais donc je voudrais savoir si vous avez des idées pour brisé la glace avec sa mère ou au mois comment je peux lui remonter le moral (parce que à part lui dure de tenir que l'avenir sera meilleur on est à cours d'idées

Bonjour Salome, Je suis déjà désolée d'entendre cela, ton ami est en train de vivre une situation plus que pénible en effet. Pour ce qui est de sa mère, et bien la communication s'impose (encore une fois plus facile à dire qu'à faire) il peut y avoir plusieurs manières de le faire. Soit relancer la conversation franchement (mais ça demande du courage et de la diplomatie pour éviter qu'une dispute éclate ce qui n'est pas notre but) soit comme je l'ai proposer précédemment à une autre personne faire une lettre qu'il donne à sa mère pendant que lui ou sa mère s'absente (au mieux pendant quelque jours mais avec le confinement cela me semble délicat) dans laquelle il met à plat ses sentiments ce qu'il ressent en quoi il a souffert à cause de la réaction de ses parents et SURTOUT qu'il explique clairement ce qu'est la transidentité et comment il la vie. Parce que SOUVENT le "blanc" comme tu l'as dit n'est pas dû à de l'intolérance mais de l'incompréhension. Il est donc important d'expliquer ! Et puis je tiens à rappeler que si cela tourne vraiment mal que ses parents le rejette qu'ils le dénigrent ou ce mettent à l'agresser (physique mais aussi moralement d'ailleurs ça compte) il y a des aides sociales, il y a des centre LGBT, des centres d'aide à l'enfance, des réseaux comme celui ci où on peut échanger donc il y a toujours de L'AIDE De ton côté, avec les personnes à tendances suicidaire c'est complexe, mais je pense que éviter justement les "t'inquiète ça ira mieux" "t'as toute la vie devant toi" est mieux. Si je me rapporte à ma propre expérience (car sinon je ne permetterai pas de parler d'un sujet que je ne connais pas) ce genre de phrase m'énervait plus qu'autre chose. C'est pas d'être rassurer qu'il recherche je pense c'est d'être compris et qu'il puisse trouver des solutions à ce qu'on lui fait miroiter sur l'avenir. Au lieux de rassurer échanger vos sentiments sois honnête: "mon dieu je suis extrêmement confuse et j'ose même pas imaginer ce que ça doit être pour toi mais tu sais quoi ? Je vais cogiter, tu vas cogiter, on va cogiter et ENSEMBLE on va trouver une solution pour que tout mes" l'avenir sera meilleur " deviennent réel à partir de là ton objectif c'est le bonheur et tu vas tout faire pour y arriver, avec mon aide si tu la veux bien car j'ai confiance en toi" (c'est un exemple bien sur). Et enfin prends des nouvelles de lui aussi souvent que possible (sans te mettre la pression non plus mais au moins une fois par jour c'est pas mal). Et évite les "salut ça va ?" parce que pour certaines personnes suicidaires ça peut sonner comme un " salut pas encore mort ?" engage des conversations genre " hey t'as vu cette vidéo / conférence sur blablabla susceptible de l'intéresser ? Je me suis dit que ça te plairait" Tu vois ? Des petites attention comme ça. Je pense que ça peut être bien et j'espère avoir pu t'aider du haut de mes 16 ans x) . Bonne chance surtout

Salut à tous je m'appelle "susacha" et je suis lesbienne mes parents le savez et l'accepte mais le plus difficile ce serait ma sœur si je lui disais elle me rognera8s sûrement de la famille (elle est homophones) et c'est très compliqué je ne veux pas la décevoir je l'aime mais j'aime aussi les fille et j'ai pas honte je ne vais pas me laisser à battre pour si peut ! quelqu'un pourrait m'aider et me conseiller s'il vous plaît ?

Vous devez vous authentifier pour pouvoir participer